13 février 2010

Un racisme à peine voilé


mis en ligne par son réalisateur et son producteur

Le film Un racisme à peine voilé a cinq ans cette année [en 2009], tout comme la loi du 15 mars 2004 interdisant les signes religieux à l’école, qui a conduit à l’exclusion de centaines de jeunes filles du droit à l’éducation. Cette loi a eu des conséquences bien au-delà des enceintes des établissements scolaires : les exemples de discrimination envers les femmes voilées sont légion… et trouver un travail avec un foulard en France… mission quasi-impossible. Mais cela ne suffisait pas, et de nouvelles offensives législatives visant à élargir le champ d’application de la loi du 15 mars sont actuellement en préparation…

Cinq ans après, nous avons voulu réagir à ces nouvelles offensives en rééditant notre film. Cette nouvelle version sera enrichie de plusieurs éléments comme le sous titrage en anglais et espagnol et le doublage en arabe, ainsi que des bonus :

• « Cinq ans après, que sont elles devenues ? » : Reportage autour des filles voilées ayant participées au film il y a cinq ans (+ d’autres acteurs du film)
• « Ils ont vu le film »… : des personnalités (artistes, politiques…) donnent leurs points de vue sur le débat et le film.

Pour que ce projet voie le jour, nous avons besoin de vous. Un racisme à peine voilé ne bénéficie d’aucun soutien financier des institutions ou de producteurs privés. Nous lançons donc une souscription tout comme lors de sa première sortie en 2004 : pour souscrire, allez sur le site de H Production. Merci de votre soutien.

Obstinément,
Jérôme Host
01/07/2009
LMSI

Lire aussi :
Revue de presse Voile (2004), Monde en Question.
Revue de presse Burqa (2009), Monde en Question.
Revue de presse Le NPA et le voile, Monde en Question.

Mise à jour de la publication du 06/07/2009

12 février 2010

La croix de Maryse et le foulard d'Ilham


L'une s'appelle Maryse Joissains-Masini. Elle est députée-maire d'Aix-en-Provence, membre éminente de l'UMP et se dit «laïque» au point de ne pas vouloir de mosquée de sa commune : «Aussi longtemps que les représentants de l'islam ne reconnaîtront pas sans ambiguïté les règles de la République, notamment la laïcité, je ne faciliterai pas les choses ». Signe particulier : l'élue provençale porte une grande croix bien visible autour du cou, qu'elle exhibe en permanence, lors des séances du conseil municipal, des réunions politiques, des cérémonies officielles ou encore sur les plateaux de télévision.

L'autre s'appelle Ilham Moussaïd. Elle est étudiante, militante de gauche, trésorière départementale du Nouveau parti anticapitaliste (NPA). Signe particulier : elle porte un foulard et se dit «laïque» au point de vouloir défendre ses convictions politiques antilibérales et féministes au sein de l'espace public. Deux femmes, deux militantes, deux croyantes et pourtant deux traitements politico-médiatiques totalement différents. C'est le moins qu'on puisse dire.

Lire la suite... Oumma

Lire aussi :
Revue de presse Voile (2004), Monde en Question.
Revue de presse Burqa (2009), Monde en Question.
Revue de presse Le NPA et le voile, Monde en Question.

Les ouvriers français sont des Arabes comme les autres


Lorrains, Alsaciens, ils travaillent par dizaines de milliers dans les pays frontaliers comme ouvriers et employés. À leur tour, ces Français devenus « immigrés » subissent des discriminations. Car le racisme n’est pas tant lié à la culture ou à la religion qu’à la question sociale : il découle du pouvoir qu’ont les puissants d’alimenter une concurrence permanente entre ceux qui risqueraient sinon de se révolter. De retour de Lorraine, Le Plan B en apporte la démonstration.

Lire la suite... Le Plan B

11 février 2010

Le NPA et le voile (2)


Dans le précédent billet sur la candidature d'Ilham Moussaïd, je doutais qu'elle serve à une prise de conscience du «climat nauséabond, islamophobe qui devient insupportable» en France.
Cette dépêche, lue beaucoup plus tard compte tenu du décalage horaire, confirme mes doutes :
"Une minorité de membres du NPA de ce département s'y est opposée", précise le Nouveau parti anticapitaliste, soulignant que la décision prise dans le Vaucluse "ne peut faire office de position pour l'ensemble du NPA".
AP-Yahoo! Actualités - Déclaration du Comité exécutif national du NPA
C'est le pire scénario qu'on puisse imaginer, mais qui réjouit les intégristes de tous poils qui agitent comme des possédés les mots fétiches "égalité homme-femme" - "principes républicains" - "laïcité" pour exorciser la société du l'Empire du Mal : le monde arabo-musulman.

La paranoïa sécuritaire fait recette car, il est plus facile de désigner les boucs émissaires de la crise que de résoudre la question sociale. Dans beaucoup de pays européens, spécialement dans les pays colonialistes, il existe un consensus raciste, le même qui régnait en Allemagne dans les années 30...

En Belgique, l'annonce de la nomination de Mme Fatima Zibouh comme membre suppléant du Conseil d'administration du Centre pour l'égalité des chances et la lutte contre le racisme provoque aussi beaucoup de bruit... parce que cette femme porte un voile. Les médias dominants n'en parlent pas en France.
Il est vrai que le NPA est un cible facile puisqu'il n'assume même pas son choix contrairement à Ecolo : «Fatima Zibouh a été sélectionnée sur la base de ses compétences. Aucune autre considération n'est intervenue dans ce choix comme dans celui que nous faisons pour tous les autres mandats» [1].

Serge LEFORT
Citoyen du Monde

Lire aussi :
• 09/02/2010, Trois regards sur la candidate voilée qui déchire la gauche, Rue89.
• 05/02/2010, Polémiques sur une candidate du NPA portant le foulard : tempête dans un verre d'eau ou révélateur de certains stéréotypes ?, LCR Belgique.
• 19/09/2009, Entretien avec Fatima Zibouh, LCR Belgique.
Revue de presse Voile (2004), Monde en Question.
Revue de presse Burqa (2009), Monde en Question.
Bibliographie Voile & Burqa, Monde en Question.

[1] Revue de presse :
• 08/02/2010, Ecolo nomme la première voilée Centre pour l'Egalité, Parlemento.
• 09/02/2010, Pourquoi la nomination d'une fille voilée choque-t-elle la société ?, Parlemento.
• 10/02/2010, Ecolo défend Fatima Zibouh et rejette les critiques, RTBF.

10 février 2010

L'Occident malade de l'Occident


BULARD Martine et DION Jack, L'Occident malade de l'Occident, Fayard, 2009 [Blog de Malakine - l'Humanité - Marianne].
L'Occident se vit aujourd'hui comme une citadelle assiégée. Miné de l'intérieur par une crise systémique, donc durable, voyant son leadership de plus en plus contesté, il se sent assailli par une multitude d'«ennemis» extérieurs. Vu à travers le prisme occidentalo-centriste, le monde se résume à un éternel affrontement entre «eux» — les Chinois, les Russes, les Arabo-musulmans... — et «nous». Singulière réécriture du passé, singulière lecture du présent.

L'élite oublie que l'Occident ne représente qu'une partie de l'humanité et que d'autres puissances, anciennes ou nouvelles, sont en droit de revendiquer une place sur l'échiquier mondial. Elle omet de rappeler que la domination occidentale n'a pas toujours existé. Elle ignore les échanges perpétuels entre civilisations, entre cultures, entre peuples, qui ont bâti les fondements d'une humaine civilisation dont personne ne peut revendiquer le monopole.

À travers un vaste panorama des événements internationaux de ces dernières années - de la crise géorgienne d'août 2008 à l'élection de M. Barack Obama, en passant par le retour de la France dans le giron de l'OTAN -, Martine Bulard et Jack Dion prennent à contre-pied le discours dominant. Au lieu de s'arc-bouter sur des mythes qui ont disparu avec le XXe siècle, il est temps, selon eux, de prendre acte de la nouvelle donne planétaire et de définir un nouvel universalisme. Car de quoi l'Occident est-il malade, sinon de lui-même ?

Le Monde diplomatique qui, comme l'éditeur, ne dit pas que Martine Bulard fut aussi rédactrice en chef de l'Humanité-Dimanche pendant dix ans.
Il m'est difficile de critiquer un livre dont je n'ai lu que l'introduction. Néanmoins, me dérangent le ton journalistique de l'ouvrage, qui brasse beaucoup de faits sans idée directrice, et surtout le manque de perspective historique. Focalisée sur l'actualité de la crise financière de septembre 2008, l'auteur oublie de la situer dans le temps long des cycles économiques.
Post-américain ou pas, le monde ne sera plus le même. On peut même dire qu'un bouleversement planétaire est en train de s'opérer. Quatre siècles durant, du XVIe au XXe siècle, les Européens ont imposé leur domination. Puis la fin du XXe siècle a été marquée par la toute puissance de l'empire américain, lequel pouvait alors rêver d'un univers redessiné selon ses codes, ses mœurs, ses valeurs, ses rites.

Cette période est révolue. Une nouvelle commence, symbolisée à la fois par la fin brutale de la contre-révolution néo-conservatrice et l'amorce de déclin des Etats-Unis, malgré la volonté de Barack Obama de redonner sa place perdue à l'Amérique.
Beaucoup d'analystes évoquent le basculement du monde. Comme 1492 est la date symbolique de la naissance du monde moderne, 2001 est la date symbolique de sa chute. En 1492, l'Europe s'élança à la conquête du monde avec la bible dans une main et l'épée dans l'autre. Le 11 septembre 2001, s'écroulèrent les deux tours du World Trade Center de New York symbole du modèle européen imposé par la colonisation aux autres peuples en Amérique, en Afrique et en Asie et de la domination américaine de l'économie mondiale.

Une autre histoire s'écrit par les colonisés d'hier : «Le monde a basculé et il est en passe de devenir multipolaire. Les Etats-Unis ont plus de difficultés à imposer leur leadership, y compris à l'égard de leurs plus proches alliés. La Chine, l'Inde, le Brésil et, d'une façon plus générale, les pays émergents revendiquent un nouveau partage du pouvoir, mettant en cause un système international qu'ils jugent périmé. [1

Serge LEFORT
Citoyen du Monde

Lire aussi :
• BULARD Martine, Finance, puissances... le monde bascule, Le Monde diplomatique, Novembre 2008.
• La Chine va-t-elle dominer le monde ?, Alternatives économiques.
À l'échelle de l'histoire, l'éclipse de la Chine est un phénomène très récent. Selon les estimations de l'historien de l'économie Angus Maddison, le produit intérieur brut (PIB) de la Chine aurait constamment représenté autour du quart de l'économie mondiale entre l'an 0 et 1820, avant de plonger brutalement jusqu'au milieu du siècle dernier. Cette part remonte à grande vitesse depuis les années 1980, tout en restant encore loin de son niveau historique.
Histoire du monde au XVe siècle, Monde en Question.
Dossier documentaire & Bibliographie Géo-Histoire globale, Monde en Question.

[1] Une revue et un livre :
• Le basculement du monde - De la chute du Mur à l'essor de la Chine, Manière de voir n°107, Octobre - novembre 2009.
• BEAUD Michel, Le basculement du monde - De la Terre, des hommes et du capitalisme, La Découverte, 1997 et 2000 [UQAC].

8 février 2010

Le NPA et le voile (1)


La candidature d'Ilham Moussaïd sur la liste du NPA aux élections régionales dans le Vaucluse (Paca) servira-t-elle à une prise de conscience du «climat nauséabond, islamophobe qui devient insupportable» en France ? J'en doute beaucoup pour au moins deux raisons.

1) Le NPA ne semble pas vraiment assumer le choix de cette candidature. Pierre-François Grond, porte-parole, a en effet déclaré «Il y a une fille qui porte un léger voile sur la liste du Vaucluse». Ce léger voile est une excuse, bien faible de surcroît, qui révèle un malaise [1].
Le NPA ne semble pas mesurer que, dans le climat de chasse aux sorcières actuel, le gros plan sur un détail vestimentaire soit plus parlant qu'un discours. Le jour même, Le Monde publia une infographie datant de juin 2009 pour redire que le voile est musulman !

2) Le NPA ne semble pas prêt à affronter la propagande haineuse contre les musulmans, devenus les boucs émissaires d'une société à la dérive, ni le danger d'une récupération par les mouvements religieux. Une étrange et hétéroclite coalition s'est formée qui, d'Arlette Laguiller à Jean-Marie Le Pen en passant par Jean-François Copé, martèlent le même message : voile = musulman = terroriste.
Le NPA, en acceptant les références imposées [2], s'est enfermé lui-même dans le piège d'un discours inaudible : Ilham Moussaïd est «une militante féministe, anticapitaliste, internationaliste qui estime devoir porter le voile en raison de ses convictions religieuses» [version Le Figaro] ou «Ilham est la preuve qu'on peut être au NPA et porter le voile» [version Besancenot].

Les réactions quasi unanimes, à gauche et à droite, contre la candidature d'une femme voilée sont dignes de figurer dans un florilège de l'hypocrisie :
Pour Xavier Bertrand, secrétaire général de l'UMP, Olivier Besancenot est "un manipulateur" qui "s'est servi" du cas de cette jeune femme afin de relancer un parti "aux abois".
Xavier Bertrand avouerait-il que cette affaire serait une manipulation politico-médiatique ?

"Je pense que c'est de la provocation de la part d'Olivier Besancenot qui renie quand même les convictions de son propre parti politique. Je rappelle que Marx disait que la religion est l'opium du peuple", a dit la secrétaire d'Etat à la Famille sur Radio J.
Nadine Morano citant Marx, c'est à se tordre de rire.

À gauche, l'ancien Premier ministre socialiste [Laurent Fabius] a invité les responsables du NPA à "relire" Trotski, l'idéologue russe dont le mouvement d'extrême gauche se réclame.
Laurent Fabius, feignant d'ignorer que le NPA fut fondé en rupture avec le trostskysme, invite à relire un auteur qu'il n'a vraisemblablement pas lu.

Source : Reuters-Yahoo! Actualités

Pour le socialiste Jean-Paul Huchon, président de la région Ile-de-France, la décision d'investir une jeune femme voilée est tout simplement "une aberration".
"Je ne sais même pas où Olivier Besancenot a été chercher ça. C'est tellement aberrant que les gens de l'ex-Ligue Communiste, le NPA, mettent sur leurs listes une jeune femme voilée alors que toute la société française, tous les républicains français, tentent en ce moment de s'élever contre le port de la burqa et d'une manière générale contre la condition qui est faite aux femmes".
Le "toute la société française" contre la burqa relève du fantasme. Le lien entre "les républicains français" et "la condition qui est faite aux femmes" relève du discours incantatoire et non des faits. Lire : Marie-Ségolène Royal et les femmes.

Source : Voilà Actualités
Depuis l'affaire de Creil en septembre 1989, la question du voile tourne en rond dans les marécages du racisme colonial et néo-colonial. Ce n'est pas la candidature d'Ilham Moussaïd, même si «le sens de [sa] candidature est de donner une voix aux femmes et aux hommes issus des quartiers populaires» [TF1], qui changera grand chose. Au contraire, elle ajoute autant de bruit que de confusion...

Serge LEFORT
Citoyen du Monde exilé au Mexique

Lire aussi :
• 07/02/2010, La candidate voilée du NPA toujours critiquée, Besancenot n'a pas de «leçon à recevoir», Libération.
• 07/02/2010, Ilham Moussaïd, candidate aux régionales et Annick Berthelot, militante féministe du NPA, s'expriment, Mediapart.
• 07/02/2010, L'insoluble contradiction du voile anticapitaliste, Mediapart - NPA.
Google Vidéos
Revue de presse Voile (2004), Monde en Question.
Revue de presse Burqa (2009), Monde en Question.
Bibliographie Voile & Burqa, Monde en Question.

[1] Lire : Mise au point d'Yvan Zimmermann tête de liste du NPA en Alsace à propos de la candidate voilée du Vaucluse, NPA.
[2] Rama Yade a résumé le consensus du politiquement correct :
"Au nom de l'égalité homme-femme, des principes républicains, de la laïcité, un parti politique devrait se garder de ce genre de chose", a-t-elle affirmé lors du Talk Orange/Le Figaro.
Source : AP-Yahoo! Actualités

Que les promoteurs d'une loi interdisant la burqa se moquent des femmes, des principes républicains et de la laïcité cela ressort bien de l'entretien de Jean-François Copé au Figaro :
«Avec mes amis députés UMP, nous déposerons une proposition de loi d'interdiction, assortie d'un texte de résolution.

La résolution doit servir à rappeler les principes fondamentaux dans le domaine du respect des femmes comme un élément majeur des valeurs de la République.»
Il est clair que la résolution est le discours-prétexte du politiquement correct.

«La loi va répondre à la question de la sécurité. Qui peut imaginer qu'un enseignant puisse laisser un enfant sortir de l'école et le remettre à une personne dont il ne voit pas le visage ? Qui peut penser, à un moment où nous développons les moyens de vidéoprotection, qu'on puisse se balader le visage intégralement masqué ?»
L'essentiel est dans la loi dont l'argument est sécuritaire. Tout est dit ! Le braquage d'un bureau de poste par deux hommes cachés sous une burqa vient à point...

7 février 2010

La théorie du complot


Les médias dominants ont verrouillé tout débat sur la grippe à virus A(H1N1). Aux ordres des autorités sanitaires et politiques, ils ont disqualifiés par avance les critiques en les assimilant aux "théories du complot". Les médias sont passés maîtres dans l'art de dénoncer les théories du complot tout en y participant eux-mêmes...

Depuis le 11 septembre 2001, les médias dominants balaient d'un revers de main les doutes et les critiques en accusant l'islamogauchisme de comploter contre la République, la laïcité, les femmes... et contre Israël.
En 2004, Daniel Leconte et ses compères assénèrent, en manipulant les images, leur théorie du complot : l'anti-américanisme est le masque de l'éternel antisémitisme ; Arlette Laguiller et Jean-Marie Le Pen sont les agents d'un complot mondial contre le peuple juif [1] !
En 2006, les médias dominants accréditèrent la thèse d'un "complot soviétique" d'être responsable de l'attentat contre Jean Paul II en 1981 [2].
En 2008, les médias dominants accréditèrent la thèse d'un "complot de l'ultra-gauche" d'être responsable des «sabotages SNCF» [3].
En 2010, les médias dominants, qui perdent un peu plus chaque jour crédibilité et audience, s'acharne contre ceux qui participeraient à une vaste complot destiné à les discréditer :
La critique englobante de la «théorie du complot» est devenue dans l'espace médiatique une arme de destruction massive de toute discussion rationnelle. Et il est à peine paradoxal de constater que cette critique utilise les mêmes procédés que ceux qu'elle dénonce, comme le montre une émission récente de France Culture. La critique de la «théorie du complot» en version France Culture permet de comprendre comment et pourquoi sa dénonciation est devenue un argument de propagande médiatique…
Acrimed
Les chiens aboient, la caravane passe...

Serge LEFORT
Citoyen du Monde exilé au Mexique

Lire aussi :
Théorie du complot, Acrimed.
Théorie du complot, Monde en Question.
Dossier documentaire & Bibliographie Propagande, Monde en Question.

[1] Lire : La théorie du complot, Monde en Question.
Lire aussi la série d'articles sur l'affaire du RER D, Monde en Question.
[2] Lire la série d'articles sur cette affaire :
Le Monde, agent de propagande, Monde en Question.
Libération et Arte, agents de propagande, Monde en Question.
• Médias, agents de propagande, Monde en Question.
Lire aussi la série d'articles sur l'affaire des caricatures, Monde en Question.
[3] Lire la série d'articles sur cette affaire :
• Version policière des «sabotages SNCF» (1), Monde en Question.
• Version policière des «sabotages SNCF» (2), Monde en Question.
• Version policière des «sabotages SNCF» (3), Monde en Question.
Lire aussi la série d'articles sur les attentats à Bombay : Le terrorisme, une arme de propagande, Monde en Question.
Lire aussi la série d'articles sur l'affaire des minarets, Monde en Question.